Voir cette page sous forme de diaporama.

À la recherche du meilleur poste de travail des photos

Pour tout “photographe” et pour l'enseignement

Daniel Pascot (daniel AT pascot.ca)

  • Chercher un logiciel équivalent à un logiciel propriétaire
    • N'est pas la meilleure approche
    • Mieux vaut préciser son besoin et chercher ce qui le satisfait
  • Anecdotes illustratives :
    • L'index des articles de photo compétence : un document Excel, il vaudrait bien mieux, par exemple, une bd sqlite et une application python (https://www.competencephoto.com)
    • Un logiciel équivalent à acrobat : alors que pour le besoin libreoffice draw était mieux adapté
    • Un dossier de santé pour la famille http://piafs.org/ à partir de https://piwigo.org/
    • Et ma présentation qui n'est pas faite avec powerpoint
  • Ne laissez pas les logiciels dominants vous formater


  • Garantir la pérennité d'accès aux photos.
  • Évolue avec la technique.
  • Convivial dans la mesure où on sait ce qu'on fait.
  • Sans sacrifice pour la performance.
  • Garder le même logiciel :
    • l'essentiel pour gérer efficacement mais simplement ses photos
    • pour l'amateur avancé soucieux de la qualité
  • Respect des standards et compatibilité maximale entre tous les logiciels du flux de travail.
  • Indépendance à l'égard du système d'exploitation (sans oublier GNU/Linux).
  • Indépendance à l'égard du matériel, penser au changement de camera, à l'archivage.
  • Indépendance à l'égard des dogmes (Apple,libre, …).

  • Un logiciel d'un fournisseur important ayant pignon sur rue n'est pas une garantie de pérennité.
  • Respecter les standards publics et largement acceptés.
  • S'assurer que le travail réalisé (modifications, indexation du catalogage) reste accessible.
  • Éviter les logiciels construits autour d'un monde clos.
  • Un logiciel libre ayant une communauté forte, développeurs actifs et nombreux usagers est la meilleure garantie car la pérennité est de l'intérêt de tous.
  • Considérer le “modèle d'affaires” de l'éditeur du logiciel



Photo compétence no 52 p48



Photo compétence no 52 p48

  • Les principaux formats populaires des photos numériques utilisés en photographie sont accessibles à tous et utilisés par tous (enfin presque)
    • jpg, tiff, png, dng
    • divers formats raw.
  • L'affichage de la couleur est normalisé et accessible à tous
    • espaces numériques
    • potentiellement le même pour tous les matériels.
  • De nombreux algorithmes de qualité et des bibliothèques de qualité (imagemagic) sont accessibles à tous les programmeurs.



Compétence photo, no 53 p53

Via un logiciel qui lit, modifie

un fichier numérique (des 0 et des 1)

et affiche sur un appareil (moniteur, imprimante)

Capteur Rétine de l'oeil
- pixels vert rouge et bleu-bâtonnets vert rouge et bleu
- mesure linéaire de l'intensité (gamma 1)- donne plus d'importance aux basses lumières qu'aux hautes lumières (gamma 2.2)
- insensible à la couleur de l'éclairage- neutralise la couleur de l'éclairage


  • Jpeg : affichable tel quel
    • comprimé (perte par rapport à l'image brute)
    • codage couleur sur 8 bits : 256 nuances du foncé au clair
  • Raw : image brute sur 12 bits (développement requis)

Apprendre à lire les histogrammes: du noir au blanc

Extrait de Développer ses fichiers RAW, Volker Gilbert, Eyrolles, 2006, p117,118

On transforme la réponse

Jaune Bleu Rouge

Sert de référence pour établir la combinaison R,V,B de chaque couleur

  • En jpg et pour internet sRVB car par défaut dans tous les cas
  • Si l'appareil le permet AdobeRVB ainsi que pour le développement et l'édition
La balance des blancs peut cependant être retouchée facilement après coup sur un logiciel adapté si le format de fichier de la photographie est le RAW (appelé également « Format brut » ou « Non traité par l'appareil photo »). La retouche de la balance des blancs est également possible sur un fichier JPEG ou TIFF 8 bits mais comme pour tout traitement de l'image, les calculs et leurs arrondis engendrent des défauts qui peuvent être visibles, surtout si la correction est importante.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Balance_des_blancs



Photo compétence no 41



https://www.youtube.com/watch?v=loh0pvr4i9c&feature=youtu.be&list=PLztIDkapqKJ3iiAigD3jhum1cgE8-aQoW

La vérité objective photographique n'existe pas

  • deux appareils donnent des images (sensiblement) différentes
  • le matériel est imparfait
  • les normes sont arbitraires
  • les algorithmes des logiciels sont des choix techniques
  • et nous sommes subjectifs
  • Formats utiles : jpg, tiff, png, dng, différents formats RAW
  • Accès aux métadonnées
  • Conserver l'original : ne modifier que des copies
  • Stockage : les logiciels doivent utiliser le système de fichier de l'ordinateur
  • Tout travail de catalogage doit être transférable
_Retouche_ _stockage_ _Sauvegarde_ _Impression_ _Visualisation_ _Internet_
jpg X X X X
png X X X X
.
raw X X
dng X X X
tiff X X X X
.
psd X X X
psp X X X
xcf X X X


Les fichiers compagnons

atelier-photo:compagnon

  • Prendre la photo avec le plus haute qualité possible : RAW, adobe RVB si possible
  • Pour internet se limiter au format jpg et sRVB
    • diffuser en jpg
    • photographier en raw + jpg
  • Il faut réunir plusieurs logiciels
  • Si les critère de pérennité et de la facilité d'accès (multi plateforme) sont priorisés
    • Pour chaque fonction il existe au moins un logiciel librement accessible
    • l'un deux est le meilleur choix sans sacrifice préjudiciable de la performance
  • Digikam pour le catalogage et un peu tout
  • Rawtherapy pour le développement
  • Gimp pour la retouche
  • DisplayCal pour le calibrage
  • et pour la publication piwigo parmi d'autres
_Digikam_ _Rawtherapy_ _Gimp_ _Piwigo_
Acquisition XXX X X X
Visionnement XXX XXX
Catalogage XXX X X
Développement XX XXX XX
Retouche X XXX
Publication XXX X X XXX
Accès répertoires X X X X
Adobe RVB X X X
RAW X X X
Métadonnées X X X X

Rate: 5/5

DigiKam – one of the best and most powerful application in KDE and Linux: support the most popular image formats, including ~200(!) RAW formats, extended MySQL database, editing, defect correction, external services and many more. Well, I think all this post will be not enough for features and tech details. DigiKam is impressively good for direct work with digital cameras: red-eyes removal, preview, filters and special effects can make your life easier.

https://tlhp.cf/best-photo-managers-review/

So, there are some features that digiKam has that aren’t even in Lightroom! Those include fuzzy search, face detection, and integrated maps for geo-coded photos. That’s surprising and exciting! I was surprised to find out that it actually wins out in some categories. Perhaps in a few revisions it will even be a perfect rival for Lightroom and Aperture. In general, KDE software is pretty buggy on Windows, but if that’s fixed, Lightroom could end up with a free (both in terms of money AND source) competitor! And I could see myself using some of these special features in digiKam over those in Lightroom even while using Lightroom for my main editing suite. I have to say they’ve done an amazing job and digiKam is way better than I expected!

http://www.ericsbinaryworld.com/2012/02/16/using-digikam-from-the-point-of-view-of-lightroom-user/, février 2012

site web http://gmic.sourceforge.net/ et sur la doc ubuntu http://doc.ubuntu-fr.org/gmic . Il permet même de créer ses propres greffons y a un tutoriel ici http://sourceforge.net/p/gmic/wiki/Home_fr/ mais on va réserver ça aux geeks. Pour donner une idée de la richesse de ce greffon voici une copie d'écran ouvert sur une fonction très efficace : la réduction du bruit. Pour le moment le greffon est en anglais, mais il vaut l'exploration et l'utilisation.

  • photo.txt
  • Dernière modification: 2017/03/20 16:46
  • par dpascot